Un petit tour dans le Grand Tour

Je vous ai parlé dans le précédent post « triple axel culturel » de cette nouvelle très belle émission de Patrick De Carolis sur France 3, « le Grand Tour ». 

J’aurais voulu remercier ma cousine Dominique de Saint-Lazare pour tous ses merveilleux commentaires en postant la video de l’émission, puisqu’au Québec malgré TV5monde, le choix culturel semble restreint.

Hélas comme toujours, www.pluzz.fr qui permet soi-disant de revoir les émissions de France Télévisions reste désespérément franco-français et prive tous les francophones européens hors de France de bénéficier de ses services. Grrrr….

Alors, j’ai trouvé un petit extrait sur Youtube. La balade à Edimbourg avec Nolwenn Leroy. C’est mieux que rien et c’est sympa! Merci aux fans de Nolwenn de l’avoir mise en ligne.

On va tout savoir sur le kilt… Oui, cette histoire de kilt, c’est toujours excitant pour nous, les filles! Ces Écossais avec leurs histoires de lancer de troncs d’arbre, on voudrait vraiment savoir s’ils sont très… et s’ils sont aussi… hum, hum, vous me suivez, grand mystère émoustillant! Pour une fois que ce sont les nanas qui fantasment…waouh!

Pour finir en douceur, le superbe cadeau de Noël 2011 que fit notre Bretonne à l’émission C’à vous sur France 5. Une ballade, cette fois!

Avec dédicace affectueuse et reconnaissante pour toi, Dominique!

 

4 commentaires sur “Un petit tour dans le Grand Tour

  1. Merci mille fois cousine de penser à mon bien-être intellectuel journalier….et dieu sait si j’en profite, et si je suis boulimique sur ce sujet!Ton blog est une fête!
    Christian est parti faire une activité avec Simon, pour que je puisse profiter de de 2 heures de tranquilité à m’épivarder dans le monde!
    Ha! Ha!…j’ai la réponse pour les mystères du kilt….tout nu ou pas?
    Hé bien mesdames j’ai vu de mes yeux la preuve et ceux d’Annie, ma belle-soeur bretonne pour témoin, ici à Montréal.
    Il y a sur l’Ile Ste-Hélène, en plein St-Laurent, et aussi en ville, une vieux fort et une poudrière datant de la Nouvelle France, encore en plein boisé. Il y a tout l’été des spectacles de musique et d’artillerie des différents partis impliqués dans les guerres de possession de ce coin d’Amérique, impliquant français, drapeaux, chapeaux, aux couleurs du » Roy » de France, et puis les méchants anglais, en rouge et blanc, assortis d’écossais avec tout l’équipement pour la musique.
    Mais tout ceci est très sérieux. Ce sont tous des jeunes qui sont à l’Académie militaire de Kingston en Ontario, et chacun selon son origine, rejoue le rôle des ancêtres.
    Si bien que, nous trouvant tout à fait par hasard, ma belle-soeur et moi, juste devant le pavillon des écossais, qui comporte une méchante volée de marches en granit, nous voyons débouler au galop une 15aine d’écossais qui répondent au son de la trompète très impérative….et là…..patatras, le dernier du groupe, un magnifique jeune-homme d’une rousseur carotte, dirons-nous tout ce qu’il y a de plus naturel, dérape et rebondit les marche kilt sur la tête et fesses rebondissantes devant nos yeux effarés et un début de rire inextinguible. Pauvre garçon partis en ambulance, mais oui mesdames, je certifie, il n’y a rien en dessous!
    Ceci est arrivé il y a une 15 aine d’années, et ma belle-soeur et moi en parlons encore…j’espère que rien n’a été atteint de ses incroyables attributs, le tout entouré d’une mousse du plus joli carotte, hors la honte et les bleus! Le pauvre…. je vous jure, nous ne savons plus du tout par contre, de quelle couleur était le kilt!

    J'aime

  2. Ai-je bien lu? Toi la spécialiste de la peinture, ne plus savoir la couleur du kilt alors que nous nous sommes absorbées sur maints détails d’un sombre tableau hollandais… Un éblouissement? une pâmoison? Ma chère! vous m’en dites tant que j’en suis bien émue et repue de la chose… Ciel, quelle émotion!
    Mais dites-moi en ce temps, le string n’existait point, serait-ce aujourd’hui un compromis avec la tradition? Hihihi! Vivement un bon courant d’air!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.