Triple axel culturel

Canyon_Blaster_looping_-_Circus_Circus.jpegPatrick De Carolis, créateur de l’émission « Des racines et des ailes » puis devenu patron de France Télévisions, s’était reconverti – fort bien d’ailleurs – dans la littérature historico-régionale après son limogeage peu élégant par Sarkozy.

Tentative de rabibochage du pouvoir avec la remise de la Légion d’Honneur et surtout avec ces 3 émissions consacrées au Grand Tour sur France 3.

C’était hier soir le premier numéro. Bonne surprise, l’émission a fait le meilleur score du service public avec plus de 10%, soit plus de 3 millions de téléspectateurs. 

J’ai lu çà et là des propos ricaneurs et ricanants sur ce taux. Pour ma part, je considère cela comme une victoire. Car dans cette émission, pas de people, pas de sensationnel, pas de rivalité mesquine, juste de la culture remise dans son contexte humain, sans chichis ni grands mots, en toute simplicité mais avec une rigueur légère et bon enfant.

Qu’est-ce que le Grand Tour, historiquement parlant?        

Le Grand Tour, orthographié de la même façon en anglais, était à l’origine un long voyage effectué par les jeunes gens des plus hautes classes de la société européenne, en particulier britannique ou allemande, à partir du XVIIe siècle et surtout au XVIIIe siècle, destiné à parfaire leur éducation, juste après, ou pendant leurs études.
Les destinations principales étaient la France, les Pays-Bas, l’Allemagne, la Suisse et surtout l’Italie, puis plus tard la Grèce et l’Asie mineure. Ces voyages duraient parfois plus d’un an, souvent en compagnie d’un tuteur. Ils devinrent une pratique normale, voire nécessaire à une bonne éducation.
Aux XVIIIe et XIXe siècles, le Grand Tour fut l’apanage des amateurs d’art, des collectionneurs et des écrivains, dont Goethe et Alexandre Dumas.
Le Grand Tour eut pour effet de mettre en contact la haute société de l’Europe du Nord avec l’art antique.

Donc du chiant, de l’élitiste à tout grand va, du « on se la pète grave, intello et total bourge »… 

Ben non, na! 

Pour ce premier numéro, le voyage valait son pesant de cacahuètes: Naples, Bahrein, l’Écosse et Édimbourg, New York-Broadway. Destinations disparates? Pas du tout, la filiation était limpide! Des invités aussi variés que Philippe Jaroussky, Nolwenn Leroy, Barbara Schultz, Whoopi Goldberg, des archéologues, des prêtres, des santonniers, des danseurs, un spécialiste du kilt, des nobles écossais…

Patrick De Carolis joue le candide narrateur et interviewer, en français, en italien et en anglais. Son talent de conteur, l’intelligence des enchaînements, l’originalité des sujets traités rendent cette émission toujours passionnante, légère, ludique et instructive.

Un très grand moment de bonheur où l’on a retrouvé une fraîcheur, un allant qu’a peut-être parfois un peu perdu « Des Racines et des ailes ». Juste un petit bémol: les musiques servant de lien, elles m’ont semblé assez vulgaires eu égard à la haute tenue de l’ensemble. 

Et ce matin en écoutant RTL et en sachant que plus de 3 millions de téléspectateurs avaient partagé mon bonheur et mon envie de connaissances et de belles histoires, cela m’a réconciliée avec l’humanité après toutes les horreurs vues et proférées ces dernières semaines.

Ne jamais prendre le téléspectateur pour un niais et un naïf, le beau crédo! Merci, Monsieur De Carolis!

Voici la bande annonce de l’émission. Si vous ne l’avez pas vue, cherchez à la revoir sur TV5 ou sur Internet et surtout, ne ratez pas les prochains numéros. C’est beau, convivial et passionnant. Rien que du bonheur, profitez-en, en overdose!

  http://www.wat.tv/embedframe/146018chuPP3r8345151

Un commentaire sur “Triple axel culturel

  1. Aucune chance que j’ai accès à cette émission ici en Amérique du Nord…..nous croulons sous les inepties étatsuniènnes. les grosses bagnoles qui pètent-se retournent ou explosent, les tueurs de toutes catégories: du gamin de 8 ans avec calachnikof ( désolée, je nai aucune idée de l’orthographe de l’engin) qui tue ses copains à la sortie de l’école ( nous on se donnait des coups de genoux bas et frauduleux, très politiquement incorrects de nos jours et interdits en classe ou même à la sortie dans la rue, sous peine d’éviction, donc vive l’arme lourde, je suppose.
    Puis nous avons aussi le grand-père drogué depuis la guerre du Viet-nam qui va enfin faire amende honorable en liquidant le marchand chinois de fruits et légumes du coin de rue,
    Nou avons aussi le sauveur de l’univers, permanent, comme sa tenue infroissable, grand beau specimen New-yorkais de préférence,
    et les nanas pomponnées avec 3 perruques au moins tant elles ont de cheveux, et toujours blondes, sinon elles deviennent trop intelligentes.
    N’oublions pas non plus le second rôle si important: le toutou de service, bon gros gars qui garde les enfants pendant que les parents divorcés s’envoient des gentillesses au téléphone, ou minuscule potiche sans pattes ( toujours dans les bras, ou dans leur poussette avec poignées en or…je ne blague pas, ça se vend dans tout bon magasin hyper grand pour nos amis les bêtes) avec bijoux de famille au cou ( non , les autres sont de l’autre côté, mais les potiches n,en ont qu’au cou, sinon ça perturbe leur sainte patronne).
    rhhhhhhhaaaaaaaaa………chnout……
    .Et je vous donne là un aperçu des 10 dernières années de télé où je m’obstine à ne rien regarder de ce côté là, mais voilà, ça rentre quand même par n’importe quel moyen, surtout par les pubs ou « reprises de vacances » distillées sur nos chaînes canadiennes. et de changer et rechanger de chaînes…si bien qu,en définitive, je me fais des gourmandises de blog à Rita!
    Ah! ça va mieux!
    Et même si j’ai Arté, TV5 Monde et TV St-Pierre et Miquelon ( si, je vous jure, ça existe!) les québequois nous remanient ça à leur sauce avec des jeux, et autres trucs d’ici, faits à Montréal. Misère!
    Alors je pense aller sur TV3 par ordi….. mais vais-je arriver jusque là?
    Je te dirai mon in-ou-succès.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.