Le phare, oups!

Personne ne peut ignorer que 2014 verra la commémoration du centenaire du début de la Grande Guerre. Une monstrueuse boucherie, d’immondes combats dans les tranchées, la première guerre chimique et aérienne… celle qui fut si terrible qu’on espéra qu’elle fût la dernière. Elle ne fut que la Première, hélas, du siècle et marqua, selon les historiens, le vrai début du 20ème siècle par les bouleversements militaires, politiques et sociaux qu’elle engendra (dont la Révolution russe de 1917).

Liège se retrouva en première place dans l’offensive allemande. Elle se battit farouchement et les forts aux alentours payèrent un lourd tribut. Cette résistance héroïque lui valut la Légion d’Honneur.

45225_10201043451755155_1793110175_n.jpgDès les années 20, l’idée d’un monument inter-alliés prit corps. Il fut construit sur la colline de Cointe : une esplanade, une tour et une basilique. Dorénavant, ce monument fait partie du paysage liégeois même si peu d’habitants l’ont jamais visité !

Je me souviens qu’à la fin de la première campagne de restauration (dans les années 60), mon père nous y avait emmenés, c’est la seule fois que j’y suis allée…

Ce monument revint au devant de l’actualité lors du creusement du tunnel sous la colline de Cointe et son état de délabrement avancé fit craindre la démolition de la basilique.

Ce fut alors la candidature de la ville à l’exposition universelle de 2017.  Parmi les projets de Liège 2017, il y avait celui de la restauration de l’ensemble et l’installation d’un phare au sommet de la tour. Liège perdit le combat contre Astana mais le projet de restauration survécut et prit un nouveau souffle avec les comménorations de la Grande Guerre. La tour sera accessible avec de nouveaux ascenseurs et permettra d’avoir une vue de 360° sur la ville et la région.

cointe.jpg

Les édiles s’inspirèrent du phare placé sur la Tour Eiffel (Paris deux fois car la basilique est elle aussi « du Sacré-Coeur » et visible de partout comme celle de Montmartre). Des essais eurent lieu, levée de bouclier des écologistes inquiets des perturbations pour la vie animale nocturne, des traqueurs des travaux inutiles. Le projet final semble avoir tenu compte de ces préoccupations et l’inauguration devrait (peut-être) avoir lieu le 4 août lors de la venue des chefs d’États à Liège. Sûrement lors des journées du Patrimoine. Photos des premiers essais…

phare2.jpg

phare1.jpeg 51fb406a35705d93419bb542.jpeg

Le « momunent de Cointe » comme on l’appelle à Liège s’impose dans le paysage de la ville (sur la colline verdoyante à droite de la tour Kennedy, rive gauche).  

LiegePanorama.jpeg

Sauf que, sauf que… l’autre jour en empruntant la Passerelle comme souvent pour me rendre à mon travail, j’eus une vision d’horreur ! Je vous explique. La Passerelle est sans doute le pont de Liège le plus fréquenté par les touristes (sur la photo ci-dessus, celui du milieu). Il est pietonnier, se trouve en bordure du Coeur Historique et relie celui-ci au quartier d’Outremeuse, où les touristes partent à la découverte de Grétry et de Simenon. Si on reprend la ressemblance avec Paris, cette passerelle est le pendant du Pont des Arts, et d’ailleurs lentement mais sûrement  on y installe également les cadenas d’amour ! Quel plus beau point de vue romantique, un soir d’été, pour regarder le phare!!!

Eh ben, c’est raté! Je me suis fendue hier au petit matin de deux photos pour vous montrer le gâchis !

P1020485.JPG

 P1020486.JPG

La nouvelle tour des finances, construite en toute illégalité, cache désormais totalement la tour-phare… 

Requiem donc pour la vue romantique et superbe qui aurait pu faire la renommée de Liège- sur-Meuse !  

Le monument inter-alliés, lui, complètement restauré, attend ses premiers visiteurs et les photos proposées sur ce site donnent vraiment envie d’aller y faire une visite!  

http://www.buildingsagency.be/realisatieberichten_fr.cfm?key=105#1

PS – Pollution atmosphérique bien visible sur ces photos…

2 commentaires sur “Le phare, oups!

  1. ah bon! vous aussi vous vous » pharcissez » des corrompus et des friands de l’illicite?
    pas- jusque là- chez vous?
    ici on en a plus  » mare » mais océan.

    J'aime

  2. Trop fort, le néologisme! Pour tout te raconter, la tour des Finances actuelle se trouve sur le tracé de la perspective qu’on veut construire entre la nouvelle gare des Guillemins de Calatrava (une merveille!) et la Meuse avec une passerelle sur le fleuve… beau projet! Cette tour va donc être dynamitée, on en construit alors une nouvelle pas très loin sauf qu’on la construit sans avoir reçu (pour faire simple car en Belgique tout est compliqué entre tous nos niveaux de pouvoir) le permis de construire. Elle monte, elle monte, cette tour sans qu’on sache vraiment si un magistrat ne va demander sa démolition avant même son achèvement… Ah, on fait fort chez nous!
    Il a existé dans les années 1990 une extraordinaire série de reportages à la RTBF (télévision d’état) : « Les grands travaux inutiles » et évidemment très chers : des échangeurs d’autoroutes construits en pleine campagne avec aucun route avant ni après, des ponts perdus dans la nature, des bâtiments jamais habités… cela reste un grand souvenir journalistique! On y fait référence encore chaque jour, c’est tout dire!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.