Comédie de moeurs

Grande spécialité française au cinéma et depuis quelques jours, dans les sphères politiques.

Je ne vais pas dire que la conduite de François Hollande soit exemplaire mais une fois encore, les Français me semblent avoir abandonné tout sens commun, tout sens de la mesure. 

Permettez-moi ce petit billet d’humeur sur le sujet et une revue des effectifs de ce vaudeville à la Feydeau.

Valérie

On s’apitoie sur sa peine, cette « première dame bafouée ». Je ne ressens aucune solidarité féminine à son égard car ce qu’elle vit aujourd’hui, c’est ce qu’elle a infligé à Ségolène il y a quelques années. Retour de boomerang donc.  De plus, question de malhonnêteté dans son couple, on peut tout de même se dire que c’est elle qui a flingué la première avec, dès le tout début du quinquennat de son compagnon, ce fameux tweet venimeux teinté de jalousie mal placée et de haine !

Les politiques censeurs

Regardez donc ceux qui se drapent dans leur manteau de dignité. Ne sont-ce pas les mêmes qui injurient la Garde des Sceaux par des cris d’animaux, qui raillent de propos machistes une ministre à la robe printanière? Combien, parmi eux, n’ont-ils pas une charmante attachée de presse par exemple qui leur permet de se changer les idées après les sessions parlementaires et de goûter à la vie parisienne avant de retourner dans leur ville de province y retrouver femme et enfants? Tartuffes!

Jean-François Copé 

Lui, il a la vision de la France déshonorée en boucle dans les yeux! Faut-il lui rappeler qu’il a été le premier à ridiculiser son pays avec ces tricheries au sein de l’UMP ! La fonction présidentielle? Faut-il lui rappeler aussi que son champion Nicolas Sarkozy a divorcé pendant son mandat ? Il n’a tout de même pas quitté Cecilia pour tomber dans les bras de Carla sans avoir fait auparavant quelques galipettes avec elle ! Il y a bien eu, à un certain moment, un ménage à trois également, non? Que dire des derniers propos d’Henri Guaino, un esprit si brillant, paraît-il !!!

La presse – les journalistes

Je me souviens que lors de l’affaire Clinton-Lewinsky et même dans celle de DSK, les journalistes français ont reproché à leurs homologues américains d’être brutaux, peu respectueux de la vie privée, de jeter en pâture des photos, des déclarations très « border-line » déontologiquement parlant. Que n’a-t-on pas entendu et lu également sur la presse anglaise du temps de Diana !  Qu’a-t-on vu hier à l’Élysée?  La première question posée, c’est sur ce sujet ; ensuite d’autres prennent le relais s’interrogeant sur la santé de Valérie qu’ils décrivaient il n’y a pas si longtemps comme une vraie mégère, sur la sécurité du président lors de ses promenades privées. J’en ai même entendu certains se demander s’il emmenait chez Julie la valise nucléaire!!! Et puis osera-t-il aller en Amérique tout seul? Mais ont-ils la mémoire si courte pour avoir oublié la double vie de Mitterrand, les frasques de Chirac, le « Il y a quelqu’un qui m’a dit » de Sarkozy, sans parler de Giscard qui fantasmait sur Diana, ce qui lui a ouvert les portes… de l’Académie Française ! Le niveau intellectuel de la presse française est hallucinant,  comme dirait Lucchini ! 

Le plus piégé n’est peut-être pas celui qu’on croit.  Mais bien toute cette intelligentsia qui a perdu toute vision intellectuelle, qui ne connaît plus les règles du débat politique de haut vol et qui en est réduite à la médiocrité, à se vautrer dans la même boue que les paparazzi qu’elle méprise pourtant du haut de sa superbe perdue.

Les seuls qui ont mon respect: Ségolène Royal tout d’abord qui, au journal de France 2, fut d’une dignité admirable ; Alain Juppé ensuite et ce n’est pas étonnant ;  et François Hollande lui-même qui n’éluda aucune question sur le sujet, y répondit avec sang-froid et concision, contrairement à Sarkozy dans le même exercice.

Je n’attends qu’une chose: un vrai beau dessin humoristique qui nous permette de rire franchement de toute cette pantalonnade!       

Un commentaire sur “Comédie de moeurs

  1. Tiens tiens tiens! je me demandais quand ça exploserait!
    Vu d’ici la France parait une cirque médiocre avec de très mauvais équilibristes et jongleurs….
    Dans ce merdier sans nom qui fait d’autant plus rire jaune, c’est que l’emploi, les usines, les salariés ou non, les vieux, les jeunes sont petits petits dans les préoccupations » présidentielles »( et médiatiques), entendons par ce mot (présidentielles) l’innombrable légion de gens haut placés de tout acabit, quelque soit le parti en place et » ceux d’en face » ( se dit ici pour l’opposition) , qui profitent, tous à leur tour, un max d’un système dont ils tirent les ficelles. Je n’ai plus aucune illusion ni naïveté sur le sujet, quelque soit le pays.
    Alors voici:
    Moi je trouve tout d’abord qu’en France, que toute femme bafouée par son homme devrait avoir droit à 1 semaine ou plus de repos doucement entourée par le personnel médical, et ce aux frais de la princesse. Et en plus, bien sur, avoir 4 personnes salariées par l’état, qui prendraient le relais de tout dans la maison. il faut être juste, non? Il me semble qu’Égalité est dans une phrase célèbre…..
    Puis je me pose de sérieuses questions sur : comment font les présidents, et celui-ci en particulier puisque c’est lui qui préside aujourd’hui, ou autres hauts gradés, pour s’évader sans tambour ni trompette, alors que je suppose que c’est un métier qui requiert des journées de travail, sans doute assidues, de 15h, 18h minimum, comme beaucoup d’entre nous en faisons, mais sans les ors et repas gastronomiques et petits plaisirs sucrés que ceux-ci arrivent à mettre à l’agenda, entre les devoirs incompressibles de la charge voulue VOLONTAIREMENT? Je sais la phrase est longue, mais l’interrogation aussi.
    Autrement dit: font ils vraiment leur boulot? et quand?
    Alors voilà que ce pays n’est connu actuellement que pour 2 choses sur nos ondes étrangères: Le burlesque ubuesque présidentiel et ses rebondissements et l’incroyable publicité médiatique faite à un humoriste pas drôle selon mes critères….joli bilan!
    Et pendant ce temps là les petits enfants syriens ou palestiniens sont bafoués, tordus dans la moulinette de l’oubli et ne font plus la une. Misère.
    Heureusement, quand on regarde la magnifique émission  » des racines et des ailes » on y voit de nombreux français, heureux dans leur petits coin de pays, loin des » grands » (sic) de ces mondes gouvernementaux, remonter qui une bergerie, qui un petit château avec les moyens du bord et les bonnes volontés chaque fin de semaine, après 5 jours de vrai travail et ceci avec l’aide de tout le village. Joli comme tout et très vivifiant, et si voluptueusement loin des palais présidentiels et des journaux.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.