Un musicien amoureux de Paris, délectable !

0794881650224_600.jpegUne matinée dominicale paisible comme je n’en ai plus connue depuis longtemps, les mains dans la mousse de la vaisselle et ma petite radio calée sur Musiq3 avec un charmant compagnon: Alexandre Tharaud.

Alexandre, j’ai fait sa connaissance avec ce fabuleux disque de Rameau.

Il est l’invité dans ce week-end parisien de Musiq3 et me ravit puisqu’il commence sa balade dans son quartier de naissance, un quartier que j’adore, coincé entre la rue Lafayette et le boulevard des Italiens. La cité Bergère, quand je vais à Garnier, je loge volontiers dans un joli petit hôtel situé juste devant chez Chartier. Et quand je loge ailleurs dans Paris ou que je suis juste de passage pour une journée, il m’arrive de remonter vers la gare du Nord à pied pour le seul plaisir de traverser ce quartier. Les passages, les Folies-Bergère, la rue Bleue, la rue Cadet, quelles merveilles! Alexandre fait mention d’une librairie où j’ai fini par dénicher la biographie de Franco Zeffirelli (Portrait d’un homme du siècle), l’hôtel Chopin, le musée Grévin, l’hôtel Drouot… et au détour de l’émission, il me fait découvrir une merveilleuse chanson de Barbara. Vous l’entendrez interprétée par Barbara elle-même dans le podcast, la voici par Marie-Paule Belle, émotion…

Alexandre nous parle aussi de l’aventure du Boeuf sur le toit. Ces années 20, la vie retrouvée après l’atroce 1ère guerre, le tourbillon culturel, le jazz…  

Un merveilleux moment, le temps suspendu, un musicien simple et subtil tout à la fois, érudit sans pédanterie, que j’ai envie de redécouvrir ! L’adresse du podcast, n’hésitez pas à l’écouter, vous allez passer un moment divin, délectable ! 

http://www.rtbf.be/radio/podcast/player?id=1816895&channel=musiq3

Er si vous êtes cinéphile, Alexandre et « Amour » :

http://blogs.rue89.com/droles-de-gammes/2013/01/15/le-pianiste-alexandre-tharaud-dit-son-amour-pour-michael-haneke-229411

 

2 commentaires sur “Un musicien amoureux de Paris, délectable !

  1. quelle jolie chose que ce piano dans « the man I love » j,aime le piano de cette façon, facétieux, joyeux, résonnant comme un pinson pas de simagrées grandiloquantes ou plates.Ça ragaillardit!
    Par contre Marie-Paule Belle m’a laissée circonspecte: elle ne nous a pas habitué à une telle dramatique avec effets de voix un peu démodées et disons-le qui marquent ses plus que 20 ans. Par contre le sujet est bien : les objets ont-ils une âme »? ô que oui, mais il faut être vieux pour le savoir! C’était mon sujet oral du bac il y a quelques siècles, et j’avais affreusement pataugé, bien sur, demande t’on vraiment ça à une jeunette de 17ans? ben oui en ce temps-là!Nul, le sujet d’époque et mon résultat!
    Du blog précédent, je dois dire qu’étant complètement ignare en musique, je n’ai rien compris à vos commentaires, à Gorges et toi, concernant la voix du joli monsieur inquiètant. Par contre ce qui m’a vraiment étonnée c’est qu’il n’a pas la voix de sa figure, et qu’en plus c’est beau! vraiment beau.Il y a comme un envoutement qui arrive puis prend le large et revient, comme une vague de marée montante. Effet très agréable.
    La mention de » on sait quand ça commence et pas quand ça fini », m’a fait penser à nos urgences et hopitaux ici……deux mondes! j’ai bien ri.
    Enfin, tu parles d’un quartier de Paris que je ne connais pas…et quand tu dis le Garnier, je pense que c’est l’opéra? tu vois, je patauge dans les marais fangeux de la musiquette! mais n’ayant aucun a priori ni sens du ridicule ( cela existe vraiment?) ni objection à poser des questions, je crois que je meriterais un de ces jours un très joli cours sur La Musique!…tu vas te régaler! Moi aussi d’ailleurs à écouter tranquillement les deux adresses mises en fin de blog demain matin tôt. Dès 5h50 il fait jour maintenant et ce joli temps très froid ( l’eau gèle) mais avec des aurores sublimes qui font croire en dieu, aux fées, et aux nains de jardin me feront un petit-déjeuner de fête. Merci cousine…et bonne vaisselle!

    J'aime

  2. Ah! Drouot! J’adore…Une des rares chansons dont je connais les paroles par coeur! Et même si j’aime beaucoup Marie-Paule Bell, son interprétation ne vaut pas celle de la sublime Barbara.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.