Merci, mon amour…

En 34 ans, quelques plaies et bosses inévitables. Mais surtout de l’amour et de la joie. Qu’est-ce qu’on s’est bien amusé ! Jusqu’au dernier jour…  

Chassepierre 2005 0072.JPG

L’Asie a toujours fait partie de nos vies. Fiancés, nous partions en virée dans les restaurants asiatiques de Maastricht. Dans la foulée, nous avons adoré la cuisine thaïe. Ensuite nous avons découvert en vrai et avec éblouissement l’Inde, le Cachemire et l’Himalaya. Puis, tu as été le plus heureux des parrains en voyant ton petit Sumo devenir un redoutable Samouraï. Toi, l’impulsif, tu as aussi cherché une certaine sagesse. Enfin, j’ai découvert dimanche dernier, ton ombre apaisée à mes côtés, un superbe jardin japonais…

Arigatô à toi,  mon homme. Merci, mon amour! 

9 commentaires sur “Merci, mon amour…

  1. Comme toujours, les émotions poétiques sont les plus réconfortantes. Je t’espère un peu, beaucoup, réconfortée.
    Je t’embrasse très affectueusement. Dominique

    J'aime

  2. Arigatô à toi, chère Dominique pour ton soutien indéfectible! Tu fus longtemps quelqu’un dont Christian me parla souvent, un peu mystérieuse et que j’ai découverte bien tard mais suffisamment tôt pour que nous nous retrouvions tous ensemble. Un de mes meilleurs souvenirs fut ton accueil au petit lapin lors de l’anniversaire de Nanou. Nous nous étions mieux connues grâce à mon blog, et me voilà atterrissant en pleine nuit et en plein repas dans cette maison familiale et toi qui m’ouvres les et m’accueilles de ton rire magique. Certes nous nous étions vues bien des fois auparavant mais là, ce fut l’amitié vraie! Il y a deux ans et cela me semble une éternité amicale tellement nous avons partagé d’émotions. Que j’aime tes « bonjour, c’est moi! » de l’autre côté de l’Atlantique! Tu fais partie de mes piliers, par Christian et la famille, mais aussi par tous nos points communs dans l’amour de l’art… En ce jour, je fais deux rêves: aller te dire bonjour à Montréal et visiter Paris avec toi! Why not? C’est du réalisable… Bisous liégeois avec un soupçon de Provence, un petit coup de Châteauneuf- du pape…

    J'aime

  3. J’adore les rêves, surtout quand ils se réalisent!
    Bien sur que nous irons festoyer follement dans les musées et autres décors somptueux…..j’en connais plein, ici ou en Europe.
    Puis, plein de gâteries gourmandes à rire en famille, au coude à coude autour de le table.
    Vivement que nos travaux respectifs soient finis et que nous profitions goulûment des belles choses de la vie! J’en ai jusque là que nos sous servent à l’isolation ou aux nouvelles gouttières! Courage, il y a toujours une ouverture au bout du tunnel!
    Pas de temps à perdre, et faisons le plein de rêves.
    On y arrivera cousine, certain!
    allez hop, je m’en vais voir les créations artistiques de ma descendance.
    Bonne fin de journée. Dominique

    J'aime

  4. L’ai-je connu ? Je ne suis pas très sur…
    Tu nous as présenté, un soir à Liège, ton ami.
    Celui qui nous avait un peu « volé » notre Rita.
    J’en ai gardé un très lointain mais bon souvenir : une « armoire à glace », tout en tendresse.
    34 ans, cela nous ramène en 1979…cela pourrait coller…et la photo ci-dessus ne contredit pas vraiment cette impression 😉
    Quoi qu’il en soit, je t’envoie des pensées positives et je suis convaincu que les découvertes orientales que vous avez partagées contribueront à rendre cette journée aussi agréable que possible
    Amicalement
    José

    J'aime

  5. C’est bien lui, le voleur de cœur… Il y en a qui ne lui ont jamais pardonné et qui m’en ont fait bien bavé pendant des années. Mais on a tenu bon, la preuve! Ciao, ciao, José et merci de ton message plein d’amitié.

    J'aime

  6. Beaucoup de tendresse et de douceur dans ce bel hommage à Christian ,l’homme de ta vie.Si parfois ,un peu de nostalgie se lit dans tes yeux ,très vite tel un phare ,ils s’illuminent pour mieux avancer et sourire à cette nouvelle vie.Car un véritable amour ne meurt jamais vraîment ,il se blottit au fond de nos mémoires et continue à vivre au rythme de nos battements cardiaques.Amicales pensées….

    J'aime

  7. une vie résumée en trois, quatre lignes, une photo et une chanson! Très émouvant. Ces grands bonheurs là n’appartienne qu’à toi. Les petits qui suivront nous appartiendront un peu à toi et à nous si tu le veux bien. Mais ça je n’en doute pas. Bien à toi.

    J'aime

  8. Merci à tous, mes vrais amis! Comme tu le dis si gentiment Bruno, l’avenir se déroulera avec vous tous pour mon plus grand plaisir et le vôtre, j’espère.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.