Vulgarité cathodique et élégance de l’âme

Tant pis si j’apparais comme un dinosaure aux yeux de bon nombre d’entre vous mais j’ai passé ma jeunesse sans télévision. Mes parents avaient décrété que le petit écran n’entrerait dans la maison que lorsque nous aurions terminé, mon frère et moi, nos études. Comme lui a mis un temps certain à « sortir » de ses humanités, la première télévision a trôné dans le salon parental que j’étais déjà lancée dans la vie professionnelle et que j’habitais seule dans un joli studio, sans télévision toujours. J’allais la regarder chez des amis quand il y avait des retransmissions d’opéras ou de concerts classiques. Lorsque j’ai fait la connaissance de mon homme, j’ai vite rattrapé le temps perdu car c’était un véritable drogué de la dite télé.

35 ans plus tard, pendant le temps de sa maladie, la télévision fut, avec Internet, ma fenêtre ouverte, mon bol d’air, mon lien avec le monde. Je suis une inconditionnelle de France Télévisions (France 5 suffirait à mon bonheur), d’ARTE, de la RTBF et en France, des chaînes parlementaires qui diffusent des documentaires très intéressants.

J’avoue, je suis devenue accro. Sauf à une chose: la téléréalité. Je hais Koh-Lanta avec son « tribunal » et la fausse condition de Robinson des participants alors que des centaines de personnes tournent autour d’eux avec des caméras. Que dire de « L’île de la tentation » ! Mais je n’avais pas tout vu…

Entendant les chroniques acerbes sur Secret Story dans l’émission de Stéphane Bern « À la bonne heure » sur RTL, j’y ai mis le nez et j’ai compris beaucoup de choses sur les querelles sentimentales incessantes qui secouent les récréations de mes élèves ! 

La vulgarité des propos et des sentiments dans cette émission dépasse l’ententement ! (un lien seulement car l’intégration est désactivée)

http://youtu.be/cK7jTbSE9T8

Le jour où j’ai regardé, il y eut le fameux clash entre Florine et Sonja, quel moment d’anthologie de la beauté de l’humanité ! D’accord certains me diront qu’il en faut pour tout le monde et que je me dois de respecter les goûts de chacun… mais que peut bien apporter cet imbroglio pseudo-sentimental à ceux qui le regardent??? Ce serait fait avec humour et auto-dérision qu’on pourrait (peut-être) parler d’une version moderne du bon vieux théâtre de boulevard mais il y a une telle auto-suffisance dans la médiocrité des candidats qui se croient géniaux et investis d’une mission, leur fameux secret… Le sexo-caca-pipi-délire ne m’effraie pas, j’adore « les Grosses Têtes » et autres émissions bien gauloises de Canal mais là, où est l’intérêt? Pardon pour les fans qui me liront mais s’il y a un vrai mode d’emploi, qu’ils n’hésitent pas à me le communiquer, je ne demande qu’à apprendre !

Pour l’instant, vite, un antidote ! il arriva entre deux eaux.  

yehudi-menuhin-.jpegJ’avais les mains dans la mousse de la vaisselle, me battant avec de la graisse récalcitrante d’une poêle et écoutant distraitement Musiq3 quand soudain Yehudi Menuhin joua mais surtout parla. Avec une élégance simple, une humanité évidente, une sagesse bienveillante. Miraculeux.

On frissonne, on a les larmes qui perlent, on est fier d’être un être humain, on sourit… Ouf!

Je me suis alors souvenue d’un concert où il était accompagné de son fils Jeremy au piano à l’église Saint-Jacques de Liège. Je n’y étais jamais entrée auparavant et en écoutant ces deux musiciens, je levai la tête et découvris les merveilleuses voûtes de cette église, peut-être la plus belle de Liège. Dorénavant, chaque fois que j’y entre pour un concert, j’y repense, souvenir indélébile. 

Vous voulez tenter l’expérience? Voici le lien avec le podcast. N’attendez pas trop, ce lien peut être très éphémère, ne ratez pas l’humanité à l’état pur. 

http://www.rtbf.be/radio/podcast/player?id=1840827&channel=musiq3

2 commentaires sur “Vulgarité cathodique et élégance de l’âme

  1. Quelle merveilleuse soirée je viens de passer en compagnie de cet homme exceptionnel. Que de Bonheur, de plaisir d’émotions,et de leçons dans lesquelles je me suis immergée pendant quelques heures, revenant en arrière, ré-écoutant. AH! ça faisait trop longtemps! merci cousine!
    Et puis cette petite merveille parmi d’autres: vers 3 ans, au concert sur les genoux de ses parents, le gamin émerveillé par le premier violoniste…pardon??????
    Qui de nos jours oserait emmener un bambin de 3 ans au concert, pris entre ses textes sur Iphone, le pipi pressant du gamin, ses désirs de légo ou de bonbons, des pleurs et du ras le bol autant des parents que de L’enfant……heureuse époque!
    Quant à la télé dite de réalité,( juré je n’en ai jamais regardé, la télé n’est pas mon credo) mais qui en fait est une pure irréalité dictée par les audiences qui veulent du pain et des jeux ( j’ai meme entendu dire que la phase ultime de ces emissions de minables seraient en cogitation au Japon, où l’émission se terminerait par le suppression véridique, au sens cadavérique du mot du perdant.. rebonjour les Romains.!)
    J’ai entendu cela à ma chère radio, car je ne me considère meme plus comme un dino, mais bien comme un cailloux du premier millénaire terrestre: j’adore la radio, enfin pas n’importe laquelle non plus, mais tout bêtement Radio-Canada, ses informations sur mon coin, la Province, ou l’autre côté du pays, l’évaluation des ours blancs aussi bien que la première récolte des homards, ou encore le reste du monde et ses vilénies ou ses bons coups, sur la ville , ses pistes ccyclables, les tempêtes à venir, , les innombrables restaurants, le maudit pétrole, les virées, la météo, du monde, les religions, l’exercice, et tout autre renseignement. Ça me permets de faire une foule ( et non foultitude SVP) de choses en même temps. Je suis en fait un caillou branché!
    Mais bon, surtout ne te retiens plus de nous trouver des soirées musicales de cette qualité!

    J'aime

  2. Moi aussi, j’adore la radio ! j’ai un très vieux poste (qui marche encore mais finit par sentir un peu le roussi après quelques minutes) où l’on voit encore écrites les stations. Il est à un pas de mon ordinateur et j’y lis: Praha, Frankfürt, Helsinki, Budapest, Tallin, Sverige, Göteborg, Wien, Tirana… ça faisait rêver, ces noms, à l’époque on voyageait au gré des ondes. Maintenant en Europe, la bande FM est tellement embouteillée par des radios complètement nulles qu’on finit par ne plus retrouver ses stations préférées. Uune fois enfin trouvées, vite en présélection pour pouvoir les écouter avec un certain confort auditif et surtout les retrouver pour le lendemain ! Vague de canicule ici, 35 à 40°C avec aujourd’hui tout de même un petit vent agréable. mes travaux ont repris : électricité ce matin, reconstruction des murs à partir de demain. As-tu eu vent de la balade en roulotte de Sarah et Nanou? En voyant la photo, j’explique à Sarah via Facebook l’aventure maintes fois racontée par mon homme où votre papa vous avait emmenées aussi en roulotte avec un canasson qu’il fallait un rien stimuler dans les montées… et Sarah me répond que c’est cette balade-là, avec la même roulotte que Nanou lui a fait refaire en lui racontant les mêmes péripéties!!!! trop bon! bisous liégeois bien chaleureux vu le temps

    J'aime

Les commentaires sont fermés.