Vous reprendrez bien une petite douceur ligérienne?

Où vais-je vous emmener?

920782P1031393.jpeg

2319_33734_20120212035600.jpeg 6848548597_ccc0788c4c.jpeg

Dans le Grand nord canadien, au bord de la Baltique, à Saint-Pétersbourg? Pas du tout!

Sur la …Loire! La voilà telle qu’elle apparaissait il y a moins de deux mois ! Les riverains n’en sont toujours pas remis et arborent fièrement ces photos pas banales.

Mais il y a quinze jours, elle avait retrouvé son aspect habituel. Le printemps s’invitait déjà, nous enveloppant d’un air doux et lumineux.

Une cousinade en l’honneur des 50 ans de Nanou nous avait donc tous ramenés dans la douceur angevine. Certains avaient abandonné un Québec frigorifique (-23°C!), d’autres avaient quitté leurs brumes flamandes et nous, les rigueurs ardennaises. Et nous fûmes tous très heureux de pouvoir nous ébrouer dans une lumière unique au monde.  

Lors d’une précédente visite aux cousins, je suis tombée en amour pour ce fleuve et particulièrement la partie entre Angers et Nantes, où ils vivent. Les ciels y combleraient tous les peintres du monde, avec ces reflets déjà océaniques et cette impression d’élargissement de l’espace. L’eau y est sauvage et indomptée, enjambée par des ponts de plusieurs centaines de mètres de long, plantés comme des fortifications sur mille îles et bancs de sable. J’aime notamment la vue depuis Montjean-sur-Loire (prononcez le t!).

DSCN0201.JPG

Le fleuve attire comme un aimant, invitant à la flânerie sur ses berges. On s’y repaît les yeux grâce aux couleurs pastel,  on s’y repose les oreilles par le clapotis des vagues et le frémissement des grandes herbes. Le temps est suspendu dans un bonheur simple.

DSCN0082.JPG

DSCN0080.JPG

Que de ressources dans ce pays béni des dieux: la nature, la culture, les châteaux, le vin et la bonne chère! Avant la fiesta d’anniversaire du soir, nous nous sommes entraînés dans une charmante auberge que je vous recommande chaudement. 

DSCN0018.JPG DSCN0038.JPG

DSCN0023.JPG fil de l'eau.jpg

DSCN0173.JPG

Au retour vers La Pommeraye, nous avons salué la Dame de Loire, une des sculptures monumentales dont Montjean a orné les berges du fleuve. Etonnant visage construit en fers à béton!

Et le coq n’est jamais bien loin!

DSCN0179.JPG

 

On a peine à imaginer aujourd’hui que la Loire fut, jusqu’à l’avènement du chemin de fer, une véritable autoroute fluviale où des milliers de bateaux, les gabares, se croisaient, transportant des produits parfois étonnants. Á Montjean, en dehors de la chaux et du charbon, on fit un temps le commerce de la cacahuète.

Pour comprendre cette époque : http://www.caploire.fr

Ce fleuve, tout en majesté, a pourtant des origines bien modestes au Mont Gerbier de Jonc, dans le Massif central. Il s’enrichit ensuite tout au long de ses plus de 1000 km de multiples rivières jusqu’à devenir ce seigneur indomptable. 

loire-00.jpeg 600px-France_map_with_Loire_highlighted.jpeg

La vallée ligérienne, un monde en soi. Pas étonnant qu’elle coupe la France en deux! À découvrir absolument.  Et vivement la prochaine cousinade!    

2 commentaires sur “Vous reprendrez bien une petite douceur ligérienne?

  1. Dans une anse suave,
    deux hérons cherchent pitance, immobiles, tels des oiseaux de marbre,
    le saule plonge dans l’onde ligérienne à la recherche du sandre,
    les sables blonds forment des arabesques,
    en plein milieu du fleuve,
    où jouent de terribles tourbillons qui dérivent comme des cheveux de femmes.
    Attention! la Loire est belle comme une sirène qui entraine les rêves des voyageurs,
    et le ciel attend, impassible et gris argent, que le soleil se couche pour embraser de lumière,
    le paysage paisible et reposant……

    J'aime

  2. J’ai rêvé la « Loire »par…son long fleuve majestueux ,ses somptueuses anciennes demeures royales et seigneuriales ,ses grands crûs,ses villes chatoyantes et accueillantes et sa gastronomie.On se promène dans un « pays » enchanteur et…enchanté par tant de gourmandises visuelles et gustatives.Miam….

    J'aime

Les commentaires sont fermés.