Daiku

Non, ce n’est pas le Haiku, ce sublime art de la poésie japonaise.

C’est le Daiku… une communion universelle. Un événement que j’ai découvert sur ARTE avant-hier au petit matin entre café et croissant, avant de partir au boulot et qui m’a fait pleurer des larmes de crocodile.

Figurez-vous dix mille choristes japonais qui se rassemblent chaque année dans un stade au Nouvel An pour entonner l’Hymne à la Joie de Beethoven…

C’est cela, le Daiku! Sublime, unique, fraternel!

Cette fois le 31 décembre  2011, le concert fut très chargé d’émotion, en souvenir des victimes du tsunami et de l’accident nucléaire de Fukushima. 

Un mélange de retenue, de pudeur extrême et ensuite d’un élan, d’une communion qui aurait sans aucun doute comblé Beethoven dans sa quête de l’Humanité et de l’Amour fraternel.

Le grand organisateur, le chef Yutaka Sado. Il entraîne dans sa folie musicale un stade entier de choristes et bien d’autres de par le monde qui, miracle de la technologie, chantent tutti! On se lève tous pour leur performance et leur « spirit »… 

Voici une bande-annonce publiée par ARTE. Mais je cherche l’entièreté de l’émission pour vous faire tous vibrer. Et quand je la trouverai, je la dédierai à mon cher petit Theo et sa maman Kaoru!      

3 commentaires sur “Daiku

  1. J’ai bien hâte d’avoir cet exploit en entier!
    Ces gens méritent vraiment une bonne pensée d’encouragement pour ce qui leur ait arrivé, et finalement c’est eux qui nous feront plaisir!

    J'aime

  2. Vous pouvez visionner l’ensemble de l’hymne à la joie dans le post « un immense courage ». Quant à l’émission en entier qui était si émouvante, hélas oui, elle n’est plus visible! Merci de me lire!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.