Le chapeau voyageur

Un peu comme le vison de la pièce de boulevard, voilà l’histoire tumultueuse d’un chapeau « sur pattes » doté d’un pouvoir magique : il change la vie de ceux qui le possèdent. Ce chapeau, c’est celui oublié un jour par François Mitterrand…

chapeau_de_mitterrand.jpegJ’ai acheté ce livre délicieux à Lille sans rien connaître de l’auteur, juste sur les conseils de la petite carte accrochée par le libraire et où il clamait son bonheur de lecteur. Le temps d’un voyage en TGV vers Angers, je l’ai dévoré. Avec quelques remords comme toujours quand un livre me transporte. Je cherche alors à freiner le rythme de ma lecture en trouvant des échappatoires : une incursion dans une revue, un alanguissement de paupières pour soi-disant me reposer les yeux, quelques mots avec mon voisin, deux ou trois coups de dents dans un sandwich et la gorgée de San Pellegrino qui va avec. Mais rien n’y a fait, j’ai tout lu en trois heures, sans en laisser une miette!

Daniel, Pierre, Fanny , Bernard vont voir leur vie se transformer lorsqu’ils ont maille à partir avec le couvre-chef de F.M.. Ils se sentent soudain la force de changer de vie, d’en reprendre le fil, de devenir eux-mêmes.

Peinture d’une époque, vue avec nos yeux d’aujourd’hui tout empreints de nostalgie comme le souvenir d’un paradis perdu. Nous sommes juste avant la réélection de Mitterrand, et nous redécouvrons la métamorphose des ces années-là. Le kaléidoscope donne le tournis: Canal+, les radios libres, Mylène Farmer, Séguéla, Jack Lang, les colonnes de Bueren, la Pyramide du Louvre, La Grande Arche de la Défense, l’Opéra Bastille, Mazarine en filigrane… 

Comme une vraie fable avec une morale, cette histoire dépeint avant tout l’envie de tout un peuple de croire en un monde meilleur, en des lendemains qui chantent… Changer la vie par la force tranquille ; changer leur vie, ce que font les protagonistes. On était optimiste en ce temps-là!

Et puis évidemment, une pirouette finale inattendue… Que du bonheur, vous dis-je!

bibliotheque-francois-mitterrand.jpeg

La lecture de ce livre procure le bien-être d’une balade romantique sur les quais des bouquinistes parisiens où je ne peux m’empêcher souvent de rêver y rencontrer le grand homme ou du moins son fantôme…

Un livre optimiste qui fait un bien fou et qui remet hélas en perspective la médiocrité ambiante de la campagne présidentielle d’aujourd’hui et de ses protagonistes.

Mais attention! Je rassure les allergiques à Mitterrand, ce n’est pas du tout un livre idolâtre sur cet homme, mais bien plutôt sur la métamorphose de la société française qu’il avait entreprise et son impact sur la vie de tout un chacun. Le prétexte étant ce fameux chapeau « magique » passant de main en main.

« Je crois aux forces de l’esprit et je ne vous quitterai pas. » François Mitterrand, 31 décembre 1994.

Cela n’a jamais été aussi vrai! 

  

Un commentaire sur “Le chapeau voyageur

  1. J’adore ces rencontres imprévues avec un livre souvent oublié: J’ai, à 20mns de chez moi, ici tout est loin, une librairie encore vierge de tout consorsium. C,est une librairie privée, qui est gérée par la même famille depuis des lustres. Hé oui, même en Amérique du Nord ça existe encore. Et dans ce petit magasin, où je « magasine mes livres, il y a un étalage de livres en solde, renouvelé chaque semaine. J’y ai fait mes plus belles découvertes pour l’équivalent de 4 ou 5E, des livres prenants, gigantesques,émouvants d’auteurs parfaitement inconnus et qui n’avaient pas l’heur de plaire au public. Certains m’ont aidé à vivre, d’autres m’ont changé d’aiguillage ou encore m’ont fait rire aux larmes. De vrais copains, sur qui on peut compter n’importe quand.J,aime les livres d’amour, et ils me le rendent royalement!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.