Y a pas que l’arcade…

Enfant, mes vacances étaient souvent bruxelloises : à Etterbeek, en contrebas du Cinquantenaire, chez mes oncle et tante.

944022407-avenue-de-tervueren-rue-de-la-loi-batiment-berlaymont-commission-europeenne.jpg

C’est donc un endroit que je connais très bien de l’extérieur, j’y faisais du patin à roulettes, nous allions souvent nous promener vers la mosquée qui était une curiosité à l’époque, et nous supervisions les expropriations puis les fondations du futur Berlaymont.

téléchargement.jpeg Berlaymont.jpeg Bal6-imgl.jpg

4.P1060787.JPGMais aujourd’hui dans le complexe qui jouxte l’arcade proprement dite, il existe de nombreux endroits dignes d’intérêt : l’autoworld, le musée de l’air et le musée du Cinquantenaire. Ce dernier présente des expos temporaires comme celle que nous avons visitée. Exceptionnelle!

5.P1060789.JPG
 

 

 

 

 

   

 

 

Mais aussi bien d’autres choses!

« Il présente les activités humaines et artistiques des cinq continents – hormis l’Afrique noire –, de la Préhistoire à nos jours. Les collections remplissent quatre bâtiments et sont regroupées en quatre départements: l’Antiquité, les civilisations extra-européennes, l’archéologie nationale et les arts décoratifs européens. »

P1060998.JPGCet énorme totem amérindien vous accueille dès le péristyle d’un bâtiment monumental construit sous Léopold II, en apparence un peu désuet quand on le compare aux concepts muséaux d’aujourd’hui.  Ah! on est loin de Beaubourg, de la Fondation Vuitton ou du musée des Confluences…

Et pourtant, dès 1922, on y organisait des programmes éducatifs et on y installa un magasin d’illustrations d’art. En 1925, l’égyptologue Jean Capart en devint le conservateur et en fit une institution scientifique de premier plan.

La Belgique était riche à l’époque et l’entre-deux-guerres fut une période faste pour l’agrandissement des collections et la naissance de divers centres d’études (Fondation égyptologique Reine Élisabeth, Société des américanistes, Institut des hautes études chinoises…). Le navire-école Mercator partit également pour plusieurs expéditions scientifiques, notamment celle d’Henry Lavachery à l’île de Pâques en 1935.

Comme dans les musées français, ces exceptionnelles collections furent cachées pendant la 2ème guerre mondiale. Mais un terrible incendie ruina une bonne partie d’entre elles en février 1946. Il fallut plus de vingt ans pour reconstruire et réaménager l’ensemble.

Ces immenses espaces colossaux et un rien écrasants permettaient des mises en scène qui laissent pantois les visiteurs d’aujourd’hui.

Après l’exposition « Sarcophages », notre guide-professeur proposa à ceux qui le désiraient de grimper au P1070058.JPG 2ème étage. Un bonus pour les courageux après déjà plus de quatre heures de visite, car il sélectionnerait quelques pièces égyptiennes particulièrement intéressantes et les expliquerait. Nous fûmes trois ou quatre à lui emboîter le pas et au détour d’un couloir… Mon coeur d’amoureuse de l’époque gréco-romaine s’emballa! Mais le professeur a déjà escaladé les deux étages, il faut faire vite, le musée ferme à 17h!

Quel spectacle! Vite, une nouvelle batterie dans mon appareil et que je me lâche!

P1070061.JPG

    

 

 

 

 

 

 

J’aime les photos graphiques, les lignes et les courbes structurées…

P1070060.JPG P1070091.JPG

P1070090.JPG P1070100.JPG

P1070108.JPG P1070103.JPG

P1070104.JPG P1070107.JPG

P1070115.JPG P1070116.JPG

P1070114.JPG

 

Notre guide-professeur tint parole et nous présenta quelques pièces… Il y en a des milliers d’autres, rien qu’en égyptologie!

P1070069.JPG P1070072.JPG

P1070074.JPG P1070079.JPG

P1070075.JPG P1070076.JPG

P1070081.JPG P1070084.JPG

P1070087.JPG P1070095.JPG

P1070096.JPG

P1070089.JPGIl y a encore le mastaba hélas défiguré à jamais pas l’incendie, des trésors grands et petits, minuscules parfois à profusion… et nous nous sommes juste promenées à toute vitesse dans une petite partie de la section Égypte. Il paraît que la section grecque a une collection de vases spectaculaires et Septime Sévère nous accueille à Rome… 

Ah, les beaux dimanches que nous allons passer en déambulant dans les vestiges de l’antiquité! 

Et puis il y aura les autres départements, de quoi s’en mettre plein les mirettes à deux pas de chez nous!

Le musée du Cinquantenaire, quelle merveilleuse découverte!

Courez, galopez-y!

 

http://www.kmkg-mrah.be/fr/bienvenue-au-mus%C3%A9e-du-cinquantenaire

 Et n’hésitez pas à lire l’article de Wikipédia, intéressant!

 P1070111.JPG

 

5 commentaires sur “Y a pas que l’arcade…

  1. Merci, José! Quand j’aurai payé toutes les factures de mes travaux, s’il me reste quelques sous, je m’offrirai un Reflex plus performant que mon Lumix (qui a tout de même une optique Leica…) Bisous Rita

    J'aime

  2. Rita, la technique c’est bien, mais rien ne remplace la prunelle des yeux pour le cadrage, le choix du motif et la lumière à ne pas manquer….et tout cela tu l’as déjà intégré parfaitement 😉

    J'aime

  3. Quelles découvertes « extra-ordinaire! »
    Je me demande vraiment qu’elle est la taille du totem de l’entrée? Il me semble neuf ou repeint. Avec sa bouche ronde, a noter comme dans Tintin, je crois que c’est Tsimshiam, nord de la Colombie britannique.
    Ce qui est rigolo c’est que j’ai vu l’équivalent hier à Ottawa, d’une bonne vingtaine de mètres, au musee de l’histoire canadienne ( anciennement des civilisations)et que j’avais vu un équivalent bouche toute ronde…..au Pérou! Le monde est petit.
    Mais alors le reste me surprend totalement, tout y est gigantesque, et ça doit être époustouflant d’être là’ dedans.
    Dis moi, la petite statuette de femme à moitié assise est étrange, qu’est ce que c’est?
    Le reste de l’expo me semble très recherchée aussi, y compris la présentation de la mosaïque, d’une grande taille et cela semble complet?
    Grâce à toi je viens de faire une mise en bouche de visite. Chanceux qui habitez à deux pas!
    J’espère qu’un jour ce sera mon tour……mais je crois qu’il me faudra au moins 3-4 jours pour tout voir!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.